Chinese Painting – Birds & Flowers

*** Summer Arts – Chim bên Hoa – Arts d’été ***
Peinture chinoise – Չինական գեղանկարչություն – Lukisan Cina – Pintura china – 中國畫 – الفن الصيني – ภาพวาดจีน – សិល្បៈនៅប្រទេសចិន – ສິລະປະຈີນ- نقاشی چینی – 中国の絵画 – Китайський розпис

…. Chinese painting is one of the oldest continuous artistic traditions in the world. Painting in the traditional style is known today in Chinese as guóhuà (Traditional Characters: 國畫, Simplified Characters:国画), meaning ‘national’ or ‘native painting’, as opposed to Western styles of art which became popular in China in the 20th century.

Painting in the traditional style is known today in Chinese as guóhuà (Traditional Characters: 國畫, Simplified Characters:国画), meaning ‘national’ or ‘native painting’, as opposed to Western styles of art which became popular in China in the 20th century. Traditional painting involves essentially the same techniques as calligraphy and is done with a brush dipped in black or colored ink; oils are not used. As with calligraphy, the most popular materials on which paintings are made are paper and silk. The finished work can be mounted on scrolls, such as hanging scrolls or handscrolls. Traditional painting can also be done on album sheets, walls, lacquerware, folding screens, and other media.

——————————————————

La peinture chinoise désigne toute forme de peinture originaire de Chine ou pratiquée en Chine ou par des artistes chinois hors de Chine.

La peinture chinoise sur rouleaux est très célèbre. Elle se présente sous divers formats verticaux ou horizontaux, et le support peut être en soie ou en papier. Mais il existe aussi de nombreuses peintures sur éventails de soie ou de papier. Par ailleurs la peinture murale a été très employée dans les palais et dans les temples ; les tombes en ont conservées de vastes ensembles. La céramique chinoise est aussi un support, tridimensionnel, pour la peinture et ce depuis la préhistoire de la Chine. Actuellement, l’art contemporain chinois se permet d’employer une multitude de supports pour la peinture et de l’intégrer dans des ensembles multimédia. Les fonctions traditionnelles de la peinture en Chine sont multiples : rituelle, religieuse et ornementale dès l’origine, elle eut aussi des fonctions mémorielles, de divertissement, éducatives, poétiques et produire un sentiment de sérénité, voire de purification morale. Traditionnellement les peintures chinoises sont classées en trois grands groupes : la peinture de personnages, la peinture de paysage et la peinture de fleurs et d’oiseaux.

Les catégories de peintres en Chine
Dès l’origine et encore sous les Tang les peintres sont des professionnels, artisans, moines peintres ou parfois membres de l’aristocratie, pratiquant “presque comme” un artisan. Ils produisent des peintures pour les besoins de l’empire, pour l’aristocratie (et la nécessité sociale des cadeaux) et pour les rituels, parmi d’autres objets que nous considérons en Occident comme de l’art et qui avaient alors des fonctions diverses. Le style qui caractérise cette peinture est une remarquable précision du pinceau, qui a pour objectif « la ressemblance » exacte et nommable du monde visible ou invisible et des nombreux détails jugés essentiels. Cette peinture est réalisée au trait d’encre noire, s’appuie si nécessaire sur des études sur nature (pour les oiseaux, les chevaux…) et sur des dessins calculés pour l’architecture (dans ce cas ils sont tracés à la règle), avec parfois des couleurs vives, ponctuelles ou en larges effets rythmiques intégrés à la composition et au sens de l’image. Les peintres professionnels ont continués de produire une peinture estimée dans la population chinoise pour ses qualités décoratives, commémoratives (les portraits) mais aussi pour les scènes anecdotiques pleines de vie et les peintures érotiques.

 

 


Leave a Reply